Rechercher
homeAccueil du site > Valorial en pointe dans la course aux AAP nationaux : 4 nouveaux projets (...)

Actus & agenda Valorial

20
mars
17

Missions Internationales 2019 : San Francisco, Chicago, Shangaï, Xiamen, São Paulo

Nouez des partenariats à l’international, dans le cadre du projet européen New Frontiers in Food ! (...)
nove
25

Mission exploratoire "Food Tech" en Israël

Nouez des partenariats en Israël ! Valorial vous propose d’embarquer pour une mission exploratoire (...)
octo
16

Valorial’Connection : « Innovez hauts en couleur ! »

Venez comprendre et échanger sur le pouvoir de la couleur des aliments ! Avant de déguster un aliment, un (...)
octo
04

Conférence IAA "Pratiquez-vous la co-création dans l’agroalimentaire ?"

La Technopole Quimper-Cornouaille, en partenariat avec Valorial, vous invitent à participer à la 8e conférence (...)
sept
27

Appel à Projet Générique ANR 2019

L’Agence Nationale de la Recherche (ANR) vient de publier les documents relatifs à l’AAP Générique 2019 (lien ici…). (...)

Actualité & Agenda VALORIAL

Valorial en pointe dans la course aux AAP nationaux : 4 nouveaux projets d’innovation collaboratifs sélectionnés !

Nouveaux succès pour Valorial, pôle de compétitivité dans l’accompagnement des entreprises et des chercheurs aux appels à projets nationaux du Fonds Unique Interministériel (FUI) et de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) ! Avec l’annonce de 4 nouveaux projets sélectionnés cet été, Valorial confirme son expertise en matière de montage de projets FUI et ANR depuis 2006, avec un taux de réussite supérieur à la moyenne nationale. Ces résultats du 20e appel à projets du FUI et de l’ANR 2015 montrent également la volonté de Valorial de maintenir une réelle diversité dans les innovations qu’il accompagne, avec un panel de services personnalisés.
 
 
Projet sélectionné à l’appel à projets du FUI :
 
- GENOSANTE :« Amélioration de la santé productive des bovins laitiers par la sélection génomique et le conseil »
> Porteur du projet : EVOLUTION(leader français engénétique, reproduction animale et monitoring)
> Budget : 4,97 M€ / Aides publiques sollicitées : 1,7 M€
> Le projet : Dans le cadre d’une démarche d’innovation partagée, avec la volonté d’adapter l’offre génétique et le conseil aux besoins des éleveurs et aux attentes de la filière laitière française, les entreprises de sélection EVOLUTION, MIDATEST et ELITEST, de conseil en élevage BCEL Ouest et SEENERGI, ainsi que le groupe AGRIAL, ont décidé d’engager un ambitieux projet de Recherche et Développement « Génosanté » visant à améliorer la santé des bovins laitiers. L’UMT 3G (Gestion Génétique et Génomique des populations bovines), constituée de l’INRA Gabi, l’Idele (Institut de l’Elevage) et ALLICE, porte le volet scientifique.
> Objectifs : renforcer la compétitivité de ces acteurs économiques majeurs de la filière laitière en développant de nouveaux outils de sélection et de conseil, avec notamment, pour les éleveurs, de nouveaux index de sélection spécifiques visant l’amélioration de la santé productive des troupeaux laitiers. La volonté partagée est de s’inscrire très activement dans les démarches de développement de la prévention-santé en élevage, la réduction de l’utilisation des antibiotiques et l’amélioration de la rentabilité des ateliers laitiers. L’ambition est également de répondre aux attentes sociétales en matière de santé, de bien-être animal et de santé humaine.
Intégrant un nouvel opérateur significatif dans la transformation laitière européenne, ce projet également vise à renforcer le lien entre les besoins des marchés laitiers, la valorisation des innovations génétiques potentielles et les adaptations nécessaires des pratiques d’élevage. Il intègre ainsi une approche sur les futurs besoins des acteurs de la filière afin d’orienter les travaux de Recherche et Développement. Ce projet, porté par des entreprises innovantes, vise à dynamiser la filière laitière française au service des éleveurs, des entreprises du territoire, et à faire rayonner les savoir-faire et produits au-delà de nos frontières.
 
Cette démarche a pour but de répondre à toutes les préoccupations des acteurs de la filière laitière : de l’éleveur au consommateur. Tout en répondant aux attentes sociétales actuelles, elle permettra également aux éleveurs d’améliorer la compétitivité de leurs troupeaux. Ce projet a ainsi pour ambition le maintien et développement du chiffre d’affaire des différents partenaires (plusieurs dizaines de millions d’euros à l’horizon 2020) ainsi que la création d’une trentaine d’emplois sur le Grand-Ouest.
 
Maëlle Philippe (EVOLUTION – Pilote du projet) :
« Valorial a été un véritable soutien pour le montage de ce dossier. Pour cette première demande de financement FUI, Valorial nous a accompagné tout au long de sa construction, tant sur la formalisation du dossier que sur les démarches administratives à réaliser. Si je devais caractériser le pôle en quelques mots, je dirais : expertise, conseil, disponibilité, et professionnalisme. A nous maintenant de relever le défi qui nous attend ! »
 
Projets d’innovation sélectionnés à l’appel à projets de l’ANR :
 
- AROME : Aptitude à la Reproduction et Odeur de Mâle Entier
> Porteur du projet : INRA Toulouse/ Partenaires : INRA, IFIP, ADN, Gene+, Nucleus SAS, Choice Genetics France
> Contexte & enjeux : d’ici 2018, la filière porcine s’est engagée à mettre fin à la castration chirurgicale des porcelets mâles. Le bénéfice est clairement établi pour le bien-être animal, la rentabilité des élevages, le travail des éleveurs et l’environnement. Cet abandon pourrait être préjudiciable pour les consommateurs en raison d’odeurs très désagréables qui touchent une partie des viandes fraîches de porc. Cette odeur de verrat est principalement due à l’accumulation d’androsténone et de scatol dans le gras. La sélection de lignées avec un faible risque d’odeur est considérée comme une solution viable à moyen-long terme. Cependant, la mise en place d’une telle sélection risque de diminuer les capacités reproductives des mâles mais aussi des femelles.
> Objectifs : ce projet vise à développer de nouveaux prédicteurs de la puberté et du risque d’odeur de verrat, et d’estimer finement chez les jeunes verrats les relations entre le risque d’odeur, la précocité sexuelle et l’aptitude à la reproduction. Il s’inscrit en complémentarité d’autres projets d’innovation labellisés par Valorial sur le même sujet.
- POLYSALGUE : Criblage, identification et mise en oeuvre de polysaccharides de microalgues comme actifs biologiques et hydrocolloïdes
> Porteur du projet : Univ. Clermont Ferrand 2  / Partenaires : Univ. Nantes, Rouen, La Rochelle, Paris 6, Algosource Technologies
> Contexte & enjeux : le milieu marin est l’une des ressources biologiques les plus sous-utilisées. Dans ce contexte, la diversité des microalgues les rend extrêmement attractives pour la recherche et l’exploitation commerciale de nouvelles sources d’exopolysaccharides. Les exopolysaccharides de microalgues sont encore peu étudiés par comparaison à ceux issus de souches bactériennes, de champignons, de plantes terrestres ou de macroalgues.
> Objectifs : POLYSALGUE est un projet de recherche interdisciplinaire avec des approches de biochimie, physico-chimie, génie des procédés et microbiologie. Son objectif est d’explorer le potentiel de production de polysaccharides solubles de structures originales par des microalgues de milieux marins et d’eau douce. Il vise à développer les connaissances scientifiques nécessaires pour l’exploitation industrielle de ces exopolysaccharides dans les domaines des hydrocolloïdes et des actifs biologiques. Les impacts économiques et environnementaux seront également évalués.
 
- DEFFILAIT : Améliorer l’efficacité alimentaire des vaches laitières
> Porteur du projet : INRASaint-Gilles / Partenaires : AgroParisTech, INRA , IDELE, 3D Ouest
> Contexte & enjeux : le secteur des productions animales est particulièrement sensible au contexte alimentaire mondial, à la fois par l’augmentation attendue de la demande des produits animaux, dont le lait, et par son empreinte écologique qui doit être réduite. L’amélioration de l’efficacité alimentaire des vaches laitières contribuerait à réduire certaines des émissions directes de gaz à effet de serre (GES) grâce à la meilleure conversion des aliments, mais aurait aussi un impact positif sur les émissions induites associées aux grandes cultures. L’amélioration génétique constitue une stratégie particulièrement intéressante, car elle peut concerner la plupart des élevages laitiers avec un coût limité. La diminution de l’utilisation d’aliments grâce à ces gains d’efficacité donnera un avantage compétitif au secteur de la production laitière, mais contribuera également à réduire ses impacts sur l’environnement et le bien-être animal répondant ainsi à des attentes citoyennes fortes.
> Objectifs :ce projet fournira des éléments essentiels à des stratégies de sélection génétique sur l’efficacité alimentaire des vaches laitières. Il correspond au 5e défi sociétal majeur de l’ANR et à la priorité de recherche d’APIS-GENE sur l’efficacité alimentaire et la réduction des émissions de GES par les ruminants.
 
Téléchargez :
  • Communiqué de presse - Valorial en pointe dans la course aux AAP nationaux - 7 sept. 2015
    Télécharger