Rechercher
techneo
homeAccueil du site > Valorial > Arkea Banque Entreprises et Institutionnels

Club Partenaires

Arkea Banque Entreprises et Institutionnels :

Agir en faveur du développement économique des territoires
 
Être le facilitateur qui permettra d’accompagner vos projets entrepreneuriaux, telle est l’ambition de Bertrand Blanpain, président du directoire, et de ses équipes. Explications.
 
 
Un mot sur votre établissement ?
Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels est une filiale du groupe mutualiste Crédit Mutuel Arkéa. Notre banque est dédiée aux marchés des entreprises, des acteurs publics et institutionnels ainsi que des promoteurs immobiliers. Aujourd’hui, plus de 10 000 clients nous font confiance. Partout en France, grâce à eux, nos 19 centres d’affaires soutiennent l’attractivité des régions et le made in France. Nous proposons à nos clients une offre complète (financements, traitement des flux, moyens de paiement, épargne, assurances, opérations de salle des marchés, etc.). En créant les bonnes synergies, en activant les bons réseaux, nous nous engageons avec eux pour favoriser leur croissance et développer leurs projets. Aux côtés du Crédit Mutuel de Bretagne, du Crédit Mutuel du Sud Ouest, d’Arkéa Capital et d’Arkéa Crédit-Bail, nous sommes au cœur du dispositif d’accompagnement de la filière agroalimentaire proposé par notre groupe. Et nous pouvons l’accompagner de la fourche à la fourchette !
 
Pourquoi avoir choisi de devenir membre du Club partenaires de Valorial ?
Premier secteur industriel français, l’agroalimentaire est une activité stratégique en termes d’emplois, d’investissements et d’innovation. Nous ne pouvons que soutenir les démarches de Valorial qui mobilise les acteurs de la filière autour d’enjeux communs. Depuis toujours, notre groupe a la volonté de rester au contact de l’écosystème de ses clients et de son territoire, pour mieux appréhender les attentes des acteurs économiques, dans un environnement en mutation permanente.
 
En quoi le secteur agroalimentaire est-il une priorité pour vous ?
Nous sommes historiquement très présents sur ce secteur qui représente une part significative pour nous. L’agroalimentaire c’est, en effet, 20% de l’activité de la banque et 1,5 Mds d’euros d’encours. Nous avons d’ailleurs structuré récemment notre organisation pour renforcer notre accompagnement avec la mise en place d’experts régionaux. Le secteur de l’agroalimentaire est très dynamique, il investit dans la recherche et développement notamment pour mettre sur le marché de nouveaux produits ou de nouvelles manières de produire qui sont sources de valeur ajoutée. Cela fait écho avec notre ADN. En témoigne, la participation de notre Groupe à la création de FrenchFood Capital. Ce nouveau fonds d’investissement entrepreneurial a pour but d’investir dans les PME et ETI de l’alimentaire et de soutenir les entrepreneurs qui réinventent l’expérience alimentaire pour répondre aux changements d’usage et aux nouvelles attentes des consommateurs. Nous avons parallèlement créé au sein de la banque une cellule Star Up dont une partie de l’activité sera consacrée à la Foodtech.
 
Pour vous l’innovation et l’innovation sociétale sont étroitement liées…
En effet, nous avons des convictions en matière de responsabilité sociale des entreprises (RSE). La RSE est au cœur de notre projet stratégique. En tant qu’établissement bancaire, notre rôle est double : travailler sur notre propre impact territorial, environnemental, social et sociétal mais aussi de permettre à nos clients de mener à bien leur stratégie RSE en favorisant leurs investissements en la matière. C’est la raison pour laquelle nous avons mis en place une enveloppe de 200 M€ ; un coup de pouce aux entrepreneurs que nous accompagnons et avec qui nous avons pour habitude de partager une vision long terme.
 
Peut-on en savoir plus sur cette enveloppe RSE ?
Cette enveloppe de 200 millions d’euros est destinée aux investissements responsables de nos clients et prospects. Nous les encourageons naturellement à concrétiser leurs projets RSE en leur accordant des taux d’emprunts réduits. Ce dispositif d’investissement est plus particulièrement axé sur l’environnement et l’énergie. Il peut par exemple être lié aux énergies renouvelables, aux infrastructures propres, à l’efficacité énergétique des bâtiments ou aux matériels « propres ». Celui-ci a permis, par exemple, de concrétiser un projet porté par la coopérative agricole céréalière « Terre Atlantique », située en Charente Maritime, l’installation d’une toiture photovoltaïque de plus de 14 000 m² sur un site de collecte de céréales. Avec ce projet, la coopérative envisage une production annuelle de plus de 2 000 000 Kwh. Tout cela n’est qu’un début, nous avons une réelle ambition. Ainsi, nous venons de rejoindre l’association des Dirigeants Responsables de l’Ouest (DRO). Une association d’entrepreneurs des Pays de Loire et de Bretagne convaincus que la RSE améliore la performance économique de leur entreprise et désireux d’échanger sur leurs bonnes pratiques.
 
Photo : Bertrand Blanpain, président du directoire d’Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels
Crédit photo : Arkea Banque