Rechercher

Project stories

Novhalio :

Date de labellisation : octobre 2010
Durée du projet : 3 ans
Budget : 800 000 €
Financeurs : Conseils régionaux de Bretagne et des Pays de la Loire, 
Conseil général du Finistère, Quimper Communauté
Axe thématique : Technologies innovantes
Partenaires : Bretagne saumon (Groupe Guyader Gastronomie), Capic, Alpha Bravo, Ifremer, Oniris
 
Contexte & enjeux :
Avec plus de 160 000 tonnes de poissons débarqués, le Grand Ouest est le 1er territoire national fournisseur de produits de la mer. Parmi ceux commercialisés en criée, près de 11 400 tonnes ne trouvent pas preneurs et sont retirées de la vente au prix de retrait. Ces retraits de criée représentent environ 80 % des retraits nationaux. Sous l’impulsion du Cabinet IDEST, plusieurs acteurs des produits de la mer, tous concernés par une meilleure valorisation de la pêche bretonne, se sont réunis pour construire un projet avec pour objectif la mise en marché de produits innovants. Novhalio est né de cette dynamique. L’enjeu est une production de poissons fumés 100 % bretons en partenariat avec des acteurs locaux et la valorisation d’espèces de poissons régulièrement destinées au retrait ou oubliées.
 
Retombées & perspectives :
Le projet s’est concrétisé début 2013 avec le lancement d’une gamme « Poissons de Bretagne », à marque Guyader. À partir de 8 espèces différentes étudiées, 3 espèces ont été retenues pour le lancement : la sardine, le merlu et le lieu jaune. De nouvelles espèces viendront rapidement enrichir cette gamme. Les poissons sont débarqués dans des ports bretons, filetés par un mareyeur local et envoyés pour être fumés sur le site spécialisé de Nantes adapté à cette production. 
L’ancrage territorial fait partie de la stratégie du groupe Guyader Gastronomie depuis plusieurs années et l’origine de la matière première est une préoccupation majeure. La nouvelle gamme s’inscrit
dans cette logique et est née du partenariat avec l’organisation professionnelle « Pêcheurs de Bretagne », avec un cobranding territorial : les noms de l’équipage, du bateau et également celui du port de débarquement sont inscrits sur l’emballage.
 
Source : Lettre d’infos Technopole Quimper-Cornouaille N° 68