Rechercher
techneo

Success stories

TexSens :

Rencontre avec Annick Tamaro, Enseignant-Chercheur à l’Université de Bretagne Occidentale, pour faire un point sur ce projet collaboratif lancé en avril 2015, à l’occasion de son dernier Comité de pilotage.
 
 
Quels sont les objectifs principaux du projet TexSens ?
Les industriels de l’agroalimentaire sont très attentifs à la texture de leurs produits, ce d’autant plus que cette caractéristique joue un rôle déterminant dans le choix d’un produit et lors de sa dégustation. Mais, les connaissances concernant l’appréciation et l’interprétation des consommateurs pour cet attribut sont floues.
L’objectif de TexSens est donc de comprendre comment les consommateurs adultes perçoivent et évaluent la texture des produits alimentaires.
 
Quel est son caractère innovant ? 
A l’heure actuelle, les recherches concernant la texture ont porté sur ses mesures physico-chimiques ou sur des catégories particulières d’individus (notamment les jeunes enfants ou les personnes vieillissantes voire dépendantes).
A l’inverse, peu de recherches ont porté sur la dimension émotionnelle de la texture ou sur la signification de celle-ci pour les consommateurs adultes et aucune ne s’est intéressée au consommateur « néophyte » français.
Ce projet va donc apporter aux entreprises partenaires des informations leur permettant d’optimiser leur politique R&D et de mieux communiquer en direction des consommateurs.
 
Où en êtes-vous actuellement ?
Après avoir mené des études qualitatives et quantitatives concernant la sémantique de certains termes relatifs à la texture, nous nous intéressons maintenant à la façon dont les consommateurs voient différents types de texture. Tel est le but de la phase « oculométrie ». Le principe de cette méthode est de présenter des images de textures à un répondant tout en filmant ses yeux. Ceci permet de connaître le parcours de son regard et de mesurer le temps passé sur l’image et sur les différents points de celle-ci. Couplée à un questionnaire et un débriefing avec le participant, cette analyse objective va donner l’occasion d’identifier les éléments visuels de la texture importants pour le consommateur, leurs caractéristiques et leurs significations.
Parallèlement, les évaluations et les perceptions des consommateurs concernant des produits/matrices sélectionnés font l’objet d’un croisement avec des mesures instrumentales. Cela va conduire à une corrélation entre les mesures physiques et la perception du consommateur, afin de définir des seuils d’acceptabilité.
 
Vous êtes engagé dans ce projet précompétitif avec plusieurs partenaires. Innover en mode collaboratif, cela représente quoi pour vous ?
Les partenaires « recherche » du projet ont chacun des expertises spécifiques, qui sont complémentaires. L’évaluation de la texture est souvent mesurée via des études sensorielles ou hédonistes. Le partenariat permet d’associer l’approche et l’étude consommateur naïf à des données objectives (visualisation de la texture et analyses physico-chimiques).
En outre, le fait d’inclure des partenaires industriels dans ce projet favorise la prise en compte des objectifs opérationnels et économiques dans le projet. Toutefois, le fait que certains d’entre eux soient concurrents implique une grande neutralité dans la présentation et la discussion des résultats.
 
Contacts : 
 
Université de Bretagne Occidentale
Annick Tamaro / Patrick Gabriel
 
 
 
 
 
 
Fiche technique du projet : 
 
Le projet de recherche TexSens vise à mieux comprendre l’importance et la signification de la texture d’un produit alimentaire pour le consommateur.
Il est dirigé par le laboratoire d’économie et de gestion de l’UBO (LEGO), en partenariat avec IMT Atlantique, le centre d’expertise agro-alimentaire Adria Développement et un consortium de 7 industriels.
 
Acronyme : TexSens
Titre du projet : Perception cognitive et émotionnelle de la texture des produits alimentaires par les consommateurs et corrélation avec les mesures instrumentales.
Porteur du projet : Université Bretagne Occidentale - LEGO (Laboratoire d’Economie et de Gestion de l’Ouest)
Axe Thématique : Usages & marketing alimentaires
Type de projet : Projet Industriel Pré-Compétitif
Date de labellisation : avril 2015
Durée du projet : 36 mois
Coût total du projet : 581 870 €
Aide totale : 316 891 €
Consortium :
UBO - LEGO (Laboratoire d’Economie et de Gestion de l’Ouest)
IMT ATLANTIC (ex Telecom Bretagne)
ADRIA DEVELOPPEMENT
POULT
PATISSERIES GOURMANDES
DIANA NATURALS
LESIEUR
GARTAL MAREVAL
TIPIAK PLATS CUISINES SURGELES
Financeurs publics :
Conseil Régional de Bretagne, Conseil Départemental du Finistère, Quimper Bretagne Occidentale