ALFS

Développement d’un véhicule autonome de chargement, mélange
et distribution de tous aliments pour bovins

Quel était l’objectif principal de ce projet d’innovation collaboratif ?

L’objectif du projet AURA est de proposer aux éleveurs une solution d’alimentation automatisée leur permettant de gagner du temps tout en apportant du confort aux animaux et de la précision dans la gestion quotidienne.

Quel est son caractère innovant et quelles sont les retombées ?

L’innovation de AURA tient dans le fait d’embarquer un dispositif de chargement des aliments de la ration ainsi que dans son process de navigation au travers des trajectoires et des rails virtuels dans l’élevage. Nous parlons de mélangeuse automotrice autonome avec son côté « facilité » d’intégration dans l’élevage.

Les retombées sont très importantes tant au niveau des éleveurs mais également des prescripteurs de la filière. Le lancement a été ciblé dans l’Ouest de la France en septembre dernier mais a fait parler de lui à l’échelle mondiale.

Où en êtes-vous aujourd’hui ? 

Le travail effectué actuellement est le placement des machines de présérie qui va débuter pour les premières en avril 2021.

Nous renseignons également tous les éleveurs en attente d’information dans le cadre de travaux prévus dans leur élevage et qui veulent s’assurer de « l’AURA compatibilité » de leur exploitation pour un investissement à moyen ou long terme.

Un travail important également est mené avec le réseau de concessionnaires partenaires afin de déterminer et mettre en place les organisations de service qui garantira la pleine satisfaction des éleveurs utilisateurs.

Vous vous êtes engagés dans ce projet d’innovation collaboratif avec plusieurs partenaires : innover en mode collaboratif, cela représente quoi pour vous ?

Le projet réunissait 4  partenaires autour du porteur Kuhn-Audureau avec des compétences très complémentaires :

  • Robotique : BA systèmes, qui s’est retiré du projet en 2019 pour des raisons stratégiques de réorientation dans l’aéroportuaire. L’apport en navigation a été déterminant, et nous avons pu continuer grâce à la création d’une équipe robotique au sein de Kuhn.
  • LAAS qui nous a établi les cas d’usages nécessaires à l’analyse de risque pour le traitement de la sécurité de la machine.
  • Centrale Nantes pour la qualification des capteurs de navigation, notamment ceux issus de l’automobile, qui ne sont pas encore accessibles pour les applications agricoles.
  • Terrena qui a participé à l’élaboration du cahier des charges, et notamment des configurations de fermes d’élevage de l’ouest.

Fiche technique du projet

  • Titre du projet : Automatic Loading and Feeding System
  • Porteur : KUHN-AUDUREAU
  • Type de projet : Projet Industriel Compétitif (FUI)
  • Axe thématique : Technologies innovantes
  • Date de début : juin 2016 - Date de fin : mars 2019 - Durée : 34 mois
  • Coût total du projet : confidentiel - Aide totale : confidentiel
  • Consortium : KUHN-AUDUREAU, B2A TECHNOLOGY, GROUPE TERRENA, UMR 8001 LAAS (LABORATOIRE D'ANALYSE D'ARCHITECTURE DES SYSTEMES), UMR 6597 IRCCYN (INSTITUT DE RECHERCHE EN COMMUNICATIONS ET CYBERNETIQUE DE NANTES)
  • Co-financeurs publics : CONSEIL REGIONAL DE BRETAGNE, CONSEIL REGIONAL PAYS DE LA LOIRE, FUI (FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL)

Contact

Didier Vallat - KUHN AUDUREAU
General manager

https://www.kuhn.fr/