Desirable

tenebrio

tenebrio

Bio-raffinerie d’insectes pour contribuer à des systèmes agroalimentaires plus durables.

Ses résultats seront présentés lors du colloque Insectinov2 les 10, 11 & 12 octobre 2017 à Romainville. L’occasion de faire un point avec Samir Mezdour, Chercheur à AgroParisTech, sur ce projet « recherche » visant à concevoir une bio-raffinerie d’insectes pour contribuer à des systèmes agroalimentaires plus durables.

Quel étaient les enjeux et l’objectif principal de ce projet d’innovation collaboratif ?

Les insectes représentent plus d’un million d’espèces, au sein des arthropodes, et constituent une source inépuisable de composés valorisables pour des secteurs tels que l’agroalimentaire.

L’enjeu est de préparer techniquement l’émergence de la filière de production des ingrédients issus d’insectes destinée à l’alimentation animale et humaine.

Le projet DESIRABLE, autour de la conception d’une bioraffinerie d’insectes pour contribuer à des systèmes agroalimentaires plus durables, se propose ainsi de couvrir les problématiques de sous-valorisation de coproduits de biomasse, et de production locale de ressources riches en protéines, par un procédé de bioconversion par les insectes en protéines, adaptées à l’alimentation d’animaux. Il intègre une vision globale de la filière, de l’utilisation des déchets organiques jusqu’à la consommation de poissons et volaille.

Quel est son caractère innovant ?

C’est un projet innovant de valorisation de la « source insecte » pour l’élaboration de nouveaux produits et d’ingrédients protéiques à base de larves d’insectes ou de protéines à haute valeur ajoutée, destinés aux marchés de l’alimentation animale ou humaine.

Où en êtes-vous aujourd’hui ? 

Pour l’heure, aucune usine n’a encore atteint l’échelle industrielle ou commerciale. Seuls des pilotes ou démonstrateurs de petite capacité, des usines et des élevages pilotes fonctionnent en Europe, souvent mis sur pied par des entreprises privées. L’idée est, qu’à terme, des unités de production puissent produire plusieurs milliers de tonnes d’insectes chaque année. La faisabilité industrielle à grande échelle et à coûts compétitifs d’une filière de production reste à démontrer.

Le projet se termine le 30 septembre 2017. Le colloque insectinov2 permettra de présenter les principaux résultats des partenaires du projet. Pour cosulter le programme et vous inscrire en ligne, rendez-vous sur www.adebiotech.org/ins2

Crédits photos : CycleFarms / Ynsect

Fiche technique du projet

  • Titre du projet : Conception d’une bio-raffinerie d’insectes pour contribuer à des systèmes agroalimentaires plus durables.
  • Porteur : UMR 1145 GENIAL (GENIE INDUSTRIEL ALIMENTAIRE)
  • Type de projet : Recherche (ANR)
  • Axe thématique : Ingrédients fonctionnels
  • Date de début : septembre 2012 - Date de fin : septembre 2017
  • Coût total du projet : 2 880 540 € - Aide totale : 1 007 295 €
  • Consortium : YNSECT, IPV FOOD, CNRS (LEGS : Laboratoire Évolution, Génomes et Spéciation), INRA (NUMEA : Nutrition, Métabolisme, Aquaculture), INRA (Unité Avicole), INRA (SAS : Sol, Agro et Hydrosystème, Spatialisation), INRA (ALISS : ALImentation et Sciences Sociales), INRA (EASM : Elevage Alternatif et Santé des Monogastriques), IRSTEA, CEA 
  • Co-financeurs publics : Agence Nationale de la Recherche

Contact

Samir Mezdour - UMR GENIAL


http://www.projet-desirable.fr